Devenir Puéricultrice

Zoom sur le métier de puéricultrice

Publié le 03 octobre 2017
Devenir Puéricultrice

Sigle : Puéricultrice
Niveau entrée : bac
Accès : examen d'entrée
Durée normale : 3 ans
Type de formation : formation initiale

Descriptif des études de puéricultrice

Zoom sur cette filière


Introduction


Infirmière spécialisée dans le développement des jeunes enfants, la puéricultrice contribue à maintenir ou à restaurer la santé de l'enfant dans son milieu de vie. Dans les maternités et les services de néonatalogie, de pédiatrie, de chirurgie infantile des établissements de santé, elle veille sur les nouveaux-nés en étroite collaboration avec les pédiatres et les sages-femmes. Elle participe aussi à l'information et à l'éducation des parents, en particulier des jeunes mamans, sur les soins d'hygiène, l'allaitement, le développement physique et psychique du bébé. Elle participe également à la formation des assistantes maternelles.

Ce métier aux horaires contraignants , surtout dans la carrière hospitalière (gardes de nuit et de week-end à tour de rôle) exige des qualités de disponibilité, de patience, de douceur, de propreté, une grande capacité d'écoute et de dialogue, ainsi qu'une bonne résistance physique et un bon équilibre nerveux.

A l'heure actuelle, un peu plus de 11000 puéricultrices exercent en France. Les possibilités d'emploi varient selon les régions, en fonction, en particulier, de leur équipement en hôpitaux et cliniques, en centres de PMI et en crèches-garderies.

Comment devenir Puéricultrice


Schéma des études


Un concours :


Le diplôme d'État de puéricultrice se prépare en un an dans les écoles spécialisées de puériculture (voir la liste et les adresses sur le site de Capcampus, à la rubrique "Annuaire des formations"

L'accès au concours d'entrée est ouvert aux titulaires du diplôme d'État d'infirmier ou de sage-femme ou aux étudiants attestant qu'ils sont inscrits en dernière année d'études conduisant à l'un de ces diplômes, leur admission définitive étant subordonnée à son obtention.

Le concours comprend deux épreuves d'admissibilité écrites : l'une comportant 40 QCM et 10 questions à réponses ouvertes portant sur le programme des écoles d'infirmiers (pédiatrie, natalité, grossesse, droit, déontologie, pharmacologie) l'autre étant une épreuve de tests psychotechniques. Les admissibles subissent une épreuve orale d'admission consistant en un exposé de dix minutes suivi d'une discussion de dix minutes avec le jury, à propos d'une situation en rapport avec l'exercice professionnel d'infirmier. Sont admis, les candidats qui ont obtenu la moyenne à l'ensemble de ces épreuves, selon leur rang de classement et dans la limite des places offertes.
Schéma des études :

La formation d'une année est intensive : 1500 heures, dont la moitié sous forme d'enseignements théoriques et de travaux dirigés et la moitié sous forme de stages cliniques dans les maternités, les services de néonatalogie, de pédiatrie ou de la PMI ou des structures d'accueil des jeunes enfants.

L'enseignement théorique s'articule autour de trois grands pôles : la connaissance de l'enfant (physiologie, psychologie, psychopédagogie, diététique, pathologies infantiles, soins), son environnement (études des politiques de santé, sociologie de la famille), la profession (rôle et fonctions de la puéricultrice, gestion et organisation des structures sanitaires et sociales).

Le contrôle des connaissances repose sur un contrôle continu, en particulier une évaluation des stages permettant de tester les capacités professionnelles, auquel s'ajoutent trois épreuves écrites portant sur l'ensemble du programme de formation, trois épreuves pratiques de synthèse portant sur la pratique professionnelle, la pédagogie et l'éducation, l'identité professionnelle qui donne lieu à la présentation orale d'un projet professionnel.

Travailler ou poursuivre ses études?


Les pistes une fois le diplôme en poche


Débouchés :

La moitié des puéricultrices exercent en milieu hospitalier : maternités et services de néonatalogie des hôpitaux et cliniques. Leur carrière comprend deux grades. Comme les praticiens des autres professions paramédicales qui suivent une carrière hospitalière, les puéricultrices ont la possibilité d' accéder au corps de cadre de santé et de cadre supérieur de santé et à celui de directeur de soins.

En dehors d'une carrière hospitalière, les puéricultrices exercent dans les structures d'accueil de la petite enfance (haltes-garderies, crèches) ou dans le cadre de la PMI où elles travaillent en équipe avec médecins, sages-femmes, infirmiers, auxiliaires de puériculture. Elles peuvent aussi effectuer des consultations d'enfants à domicile.
En savoir plus :


Le site Internet http://www.anpde.asso.fr de l'Association nationale des puéricultrices et des étudiantes fournit une très grande variété d'informations.

Consultez la liste des formations dans le moteur des formations de capcampus et localisez les écoles de formation conduisant au métier de Puéricultrice dans votre région, ainsi que les autres formations du secteur santé. Liste des écoles


Formation



Le site qui est dédié à 100% à l'univers des crèches dans toutes leurs formes et à l'univers de la petite enfance. Un lieu de rencontre entre les jeunes parents et les professionnels


FERMER