Crèche et lutte contre la pauvreté


La Maison Bleue s’engage en faveur de l’égalité des chances et lutte contre la pauvreté
Crèche et lutte contre la pauvreté

Emmanuel Macron a dévoilé le 1" Septembre 2018 les 21 mesures de sa « stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté ». Ce plan accorde une importance particulière à la petite enfance et favorise notamment l'accueil en crèche pour les enfants dans les quartiers prioritaires. La Maison Bleue, acteur majeur de la gestion de crèches pour les entreprises et les collectivités, réaffirme son engagement en faveur de l'égalité des chances et de la lutte contre la pauvreté.

Voici les prinicipales mesures concernant la petite enfance évoquées par le Président de la République :

  • 300 crèches à vocation d'insertion professionnelle (AVIP) créées d'ici 2020
  • Création d'un bonus mixité pour envourager la mixité sociale dans les crèches et instauration du tiers payant du complément de mode de garde pour l'accueil individuel
  • Un plan de formation de 600 000 professionnels de la petite enfance pour favoriser le développement de l'enfant et l'apprentissage du langage
  • Renforcer la transparence des modalités d'attribution des places de crèches
  • Développer les modes d'accueil de la petite enfance, notamment dans les territoires fragiles avec la création d'un bonus « territoires » permettant de diminuer à moins de 10% le reste à charge des communes

Au sein des crèches La Maison Bleue, 11 % des familles accueillies, soit près de 1000 familles en dessous du seuil de pauvreté*.

  • + de 150 familles monoparentales gagnant moins de 1320€
  • + de 700 familles en couple avec un enfant accueilli en crèche gagnant moins de 1827€
  • Près de 40 familles en couple avec deux enfants accueillis en crèche gagnant moins de 2132€
  • Près de 80 familles en couple avec deux enfants dont 1 accueilli en crèche gagnant moins de 2335€

D'après les chiffres de I'Insee publiés mardi, un enfant sur cinq en France est pauvre. Face à ce constat, les engagements et les réalisations de La Maison Bleue s'organise en 3 axes :

  1. Contribution à l'insertion professionnelles des parents

Selon une étude La Maison Bleue menée par ViaVoice en 2017, 86 % des 400 décideurs en matière de Ressources Humaines interrogés pensent que l'accueil des enfants en crèches favorise le retour à l'emploi des femmes.

D'autre part, La Maison Bleue a mis en place le partenariat « Ma Cigogne » pour répondre aux besoins des demandeurs d'emploi qui recherchent une solution de garde pour leur(s) enfant(s) (de 0 à 3 ans) qui doivent se rendre par exemple à un entretien d'embauche. En collaboration avec l'association Energie, le groupe accueille dans les crèches des personnes en situation de réinsertion professionnelle.

  1. Mise en place du continuum éducatif : la lutte contre les inégalités commence dès l'entrée en crèche

La mise en place d'un continuum éducatif dès le plus jeune âge est essentielle pour favoriser l'égalité des chances plus tard à l'école. En amont de la scolarisation, la crèche est donc une étape clé du développement. C'est pourquoi, depuis sa création, La Maison Bleue a fondé son projet éducatif sur la sécurité affective et l'autonomie de l'enfant, ainsi que son acquisition de repères.

Appliqué dans l'intégralité de ses crèches, il se décline notamment sur les éléments clés suivants :

  • Le groupe mène un véritable travail pédagogique sur le livre et l'éveil au langage (kamishibaï, contes, communication gestuelle, Partenariat avec l'association « Lire et faire lire » et avec des bibliothèques...). Dans la lignée des propos tenus par Boris Cyrulnik, l'apprentissage du langage doit définitivement passer par les histoires.
  • Les experts de La Maison Bleue favorisent le développement de la création et de l'imagination ainsi que le recours au jeu : l'enfant ne joue pas pour apprendre mais il apprend en jouant.
  • Pour préparer au mieux les jeunes enfants à l'entrée en maternelle, La Maison Bleue s'attache à les aider à construire une véritable « sécurité affective » et une estime de soi.
  • La Maison Bleue attache la plus grande importance à l'éveil artistique et culturel comme fondement de l'égalité des chances. Le Groupe a renforcé son partenariat avec Enfance et Musique, porteur de l'accord interministériel. Des actions de certifications des professionnels du livre et l'éveil musical ont été entreprises afin de former des ambassadeurs de l'éveil artistique au sein du Groupe.
  • Les parents sont placés au cœur du projet éducatif de La Maison Bleue. En effet grâce à ses services, le groupe s'engage à favoriser l'équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle des parents tout en assurant leur sérénité et en les accompagnant dans leur parentalité.
  • Animé par la passion du métier, le groupe propose des plans de formations personnalisés et défend une politique dynamique de promotion interne. Ainsi, 40 modules de formation, dispensés par Le Centre de formation La Maison Bleue, enregistré sous le numéro 119 220 774 92 et référencé datadock qui permet de consolider les acquis sur les pratiques métiers et managériales ainsi que sur le développement et l'éveil de l'enfant. La Maison Bleue propose également un accompagnement à la Validation des Acquis de l'Expérience aux auxiliaires de puériculture diplômés qui souhaitent devenir éducateurs de jeunes enfants (VAE) quel que soit le diplôme choisi (DEAP, DEEJE, CAP Petite Enfance...).
  • En plus des fondamentaux de l'accueil des enfants en crèche, les professionnels sont régulièrement formés : « Le développement du langage » avec Loulilou, « L'éveil du langage », « Le livre et le tout Petit » .

  1. Soutien de l'égalité filles-garçons

Partie intégrante du projet éducatif de La Maison Bleue, le jeu en libre accès permet aux filles comme aux garçons de découvrir les jeux moteurs, les jeux symboliques (garage, poupées, dînette) sous le regard bienveillant des professionnels, sans être jamais orientés vers un jeu plus qu'un autre... De plus, dans l'achat des jouets, une attention particulière est portée aux couleurs et à la diversité des jouets afin qu'ils reflètent une diversité sociale, culturelle et sexuelle et d'éviter ainsi les stéréotypes. D'autre part, le contenu des livres mis à disposition est analysé afin qu'ils ne reproduisent pas des contenus stéréotypés. Enfin, l'implication des deux parents au sein de la crèche est traitée sur un pied d'égalité, sans réserver à l'un ou à l'autre des transmissions plus ciblées selon qu'il soit père ou mère.

En savoir plus Publié le 18 septembre 2018
RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !



FERMER