Comment inscrire son enfant en crèche ?


Suivez-nous, nous allons vous aiguiller afin que la démarche d’inscription en collectivité de votre bambin se fasse le plus sereinement possible.
Comment inscrire son enfant en crèche ?

C'est désormais décidé, vous reprenez votre travail bientôt et vous souhaitez inscrire votre tout-petit à la crèche. Mais par où commencer ? Qui devez-vous appeler et que devez-vous demander ?

Suivez-nous, nous allons vous aiguiller afin que la démarche d'inscription en collectivité de votre bambin se fasse le plus sereinement possible.



Tout d'abord, soyons clair, l'offre en terme de mode de garde d'enfants en collectivité n'est pas uniforme sur notre territoire français : il y a des zones géographiques bien pourvues, d'autres où l'on constate un désert de structures. C'est pourquoi nous vous recommandons de vous y prendre dès le début de votre grossesse si vous compter reprendre votre emploi directement après votre congé maternité, ou bien 1 an avant votre retour en entreprise si vous prenez un congé parental.
Augmentez aussi vos chances en réalisant une pré-inscription dans plusieurs établissements en même temps.



Comment connaitre les structures d'accueil qui existent autour de chez vous ?



Le moyen le plus sûr et le plus efficace est de se connecter au site officiel géré par la CAF : www.mon-enfant.fr . Il trouve, selon l'adresse que vous rentrez, toutes les structures les plus proches avec les critères suivants : coordonnées, horaires d'ouverture, nombre de places, type d'accueil (régulier et/ou occasionnel), particularités (accueil d'enfants en situation de handicap, horaires élargis), financement, équipe et type de gestion (parentale, associative, communale, etc...).


Pour choisir au mieux, comment savoir quelle structure est susceptible d'accueillir votre enfant ?



En fonction du financeur de la crèche, appelé aussi « preneur de place » ou « réservataire de berceau », les critères de priorité d'admission varient :

  • les structures communales ou intercommunales ont des places uniquement pour leurs habitants.
  • Les crèches d'entreprise réservent les places pour leurs propres salariés.
  • Les crèches associatives et les entreprises de crèche, souvent financées par différents preneurs de places publics ou privés, panachent les admissions.


Encouragées par la CAF et le Conseil Départemental, certaines structures offrent un accueil prioritaire aux enfants issus de familles en difficulté sociale ou à faibles revenus. Elles peuvent aussi prioriser les dossiers d'enfants en situation de handicap (respect de la Loi de février 2005).
Sachez également que les structures doivent maintenir un équilibre au quotidien dans la population des enfants qu'elle accueille : répartition par âge, présence par jour, accueil occasionnel/régulier, etc.... Leurs décisions sont donc issues d'un processus savant et compliqué !



Comment prendre contact avec les structures qui semblent correspondre à votre recherche ?



Même si c'est le financeur qui décide de l'attribution des places, c'est auprès du gestionnaire de la crèche que vous devez déposer votre demande. Parfois le financeur et le gestionnaire ne font qu'un, ce qui rend la démarche plus simple et rapide.
Nos conseils :

  • Gestion communale ou intercommunale : contactez votre mairie au service Enfance-Jeunesse.
  • Gestion d'entreprise pour ses propres salariés : contactez le service RH de votre employeur.
  • Gestion associative : appelez l'association pour connaitre leur mode de fonctionnement, elle vous renverra peut-être directement vers l'un des financeurs en fonction de la « case » dans laquelle vous rentrez.
  • Gestion par une entreprise de crèche : contactez directement la structure pour les mêmes raisons que la crèche associative.



Que demandent-ils dans le dossier d'inscription ?



De manière générale, vous devez fournir au minimum :

  • Vos coordonnées.
  • Une attestation responsabilité civile.
  • Les noms des personnes habilitées à venir chercher l'enfant.
  • Le règlement intérieur de la crèche signé.
  • Une copie du carnet de vaccination à jour des vaccins obligatoires/recommandés.
  • Une fiche sanitaire de liaison remplie.
  • Une autorisation signée pour des soins possibles en urgence.
  • Un certificat médical d'admission en collectivité (peut parfois être fait au sein de la structure par le médecin référent).
  • Un certificat médical pour traitement antipyrétique en cas de fièvre.
  • Un Protocole d'Accueil Individualisé (PAI) rempli si votre enfant nécessite une attention particulière ou un traitement médical.
  • Certaines pièces administratives nécessaires au calcul du coût de la garde.



Vous aurez ensuite la phase d'attente de la réponse des structures demandées, qui varie en fonction des dates des commissions d'admission prévues par la crèche. En cas de retour positif, vous n'aurez plus qu'à rédiger le contrat d'accueil avec le Directeur de la crèche, et ce, en fonction de vos besoins précis de garde.

 Publié le 15 novembre 2017
RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !



FERMER