Confier son enfant oui mais à qui?


crèche, garde à domicile ou assistante maternelle ?
Confier son enfant oui mais à qui?

Vous cherchez un mode de garde adapté pour votre tout-petit mais vous hésitez encore entre une crèche, une nounou ou une assistante maternelle ? Lisez ces pistes de réflexion utiles et concrètes, elles vous aideront à faire le meilleur choix pour vous et votre enfant, en fonction de vos besoins et de vos possibilités.


La crèche :


Cette structure collective est 100% conçue et pensée pour l'accueil des petits, que ce soit en terme d'encadrement professionnel, de repas ou de locaux. Vos besoins précis en jours et heures de garde sont pris en compte, tout comme vos dates de congés. La structure gère tout pour vous : les salariés, les plannings, l'administratif, les finances, les activités pédagogiques, les aides CAF, etc...


Côté coût : des frais peu élevés, calculés en fonction de vos ressources financières, et aucune avance à effectuer. La crèche fournit très souvent les couches et les repas.


Voilà donc une solution simple, idéale pour une famille souhaitant voir son enfant évoluer dans un groupe, en sûreté, sans imprévu et dont les besoins en temps de garde peuvent être variables.


Un bémol : la circulation plus élevée de petits microbes en collectivité. Cependant, les crèches acceptent de plus en plus souvent de garder les enfants malades (dans la limite du raisonnable pour l'enfant).


L'assistante maternelle :


L'assistante maternelle (ou assistant maternel !) est diplômée et formée pour accueillir des tout-petits chez elle. Son domicile est agréé par la PMI pour recevoir votre enfant, il est donc adapté et sécurisé. Elle peut accueillir jusqu'à 4 enfants en même temps, âgés de moins de 6 ans.
Votre bambin ne sera donc vraisemblablement pas tout seul et apprendra à vivre auprès d'autres enfants.
Si elle fait partie d'une crèche familiale, demandez une place comme pour une crèche, si elle est indépendante, vous devenez alors son employeur à part entière. Vous devrez donc : rédiger un contrat de travail, verser la rémunération, établir les déclarations sociales, respecter la Convention Collective qui s'applique, veiller à ses droits en formation continue et accepter ses demandes de congés.
Côté organisation et finance, vous devez fournir les couches, payer les repas, verser le salaire et les charges, mais vous avez droit à des aides selon vos ressources : la CAF peut vous allouer un complément de libre choix du mode de garde, prendre en charge les cotisations sociales dues et une partie de la rémunération. Renseignez-vous !


C'est en résumé un mode de garde confortable pour une famille préférant une relation privilégiée avec un seul référent.
Un bémol : il faut trouver la personne s'accordant sur vos besoins en terme de jours et d'horaires de garde, avancer un salaire chargé et endosser le rôle d'employeur si l'assistante travaille en indépendante.


La garde à domicile ou « nounou » :


Là, fini pour vous les trajets ! Confier votre bébé à une personne se déplaçant chez vous est une solution agréable pour vous comme pour votre tout-petit, et si vous avez plusieurs enfants à garder (même en périscolaire), cela devient intéressant à la fois financièrement mais aussi en terme d'organisation. Une nounou peut faire un peu de ménage, de cuisine ou des courses.


Ce mode de garde reste cependant onéreux : un salaire à payer, des charges, le repas de la nounou, la carte de transport (à hauteur minimum de 50%), etc... Vous êtes son employeur donc, comme pour l'assistante maternelle indépendante, vous devez rédiger un contrat de travail, respecter la convention collective et la déclarer. Certains organismes agréés peuvent gérer pour vous cette partie administrative moyennant une rémunération.


Pensez à diviser ce coût par deux en organisant une garde partagée avec une autre famille et renseignez-vous auprès de la CAF pour savoir si vous pouvez bénéficier du complément de libre choix du mode de garde et/ou de la prise en charge d'une partie des cotisations sociales dues.


N'oubliez pas l'avantage fiscal de ce mode de garde : renseignez-vous auprès de votre centre des impôts.
La garde à domicile est en conclusion une solution sur-mesure, idéale pour une fratrie ou une garde partagée.
Bémol : des frais élevés à avancer et la difficulté de trouver la perle rare (il n'existe aucune obligation de formation ni de diplôme pour être nounou).

 Publié le 22 février 2018
RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !



FERMER